Crédit photos : ©Carole Parodi

Le Dieu
du carnage

Yasmina Reza
Georges Guerreiro

Du Du 04 au 20 juin
au Parc Trembley à Genève
Relâche 09, 10 et 17 juin
Durée 1h20

Texte : Yasmina Reza
Mise en scène : Georges Guerreiro
Distribution : Vincent Bonillo, Marie Druc, Carine Barbey, Valentin Rossier
Assistant à la mise en scène : Vincent Babel
Scénographie : Georges Guerreiro et Christian Gregori
Costumes :Nathalie Matriciani
Création lumière : Jonas Bühler
Coiffure & Maquillage : Katrine Zingg
Production : Baraka / Théâtre de l’Orangerie
Soutiens : Ville de Genève, Département de l’instruction publique, Corodis

Le dieu du carnage est l’une des pièces phares de Yasmina Reza. Jouée dans le monde entier au théâtre et adaptée au cinéma par Polanski en 2011, cette satire en huis clos revient à Genève pour le plus grand plaisir des spectateurs. Acclamée par le public pour sa première Suisse en 2016 au Théâtre de l’Orangerie et forte du succès des tournées qui ont suivi, la mise en scène de Georges Guerreiro sera sans doute l’un des évènements de la saison.

Dans un square paisible, le jeune Ferdinand Reille frappe à coups de bâton son camarade d’école, Bruno Houllié. Les parents des deux garçons se rencontrent pour régler le litige. Civilisés, bienveillants et conciliants dans un premier temps, les deux couples tentent de tenir un discours commun de tolérance policée qui s’envenime très vite pour sombrer dans un jeu de massacre. Derrière les discours de circonstance, les vrais visages se dévoilent peu à peu, les failles de chaque couple apparaissent, et tout dérape progressivement. L’amour-propre, l’hypocrisie, la jalousie, sont les ingrédients de cette pièce redoutable, subtile, sur les masques, la superficialité des convenances dissimulés sous le vernis des bonnes manières.

Top